Jean-Baptiste Calistru dessine et sculpte

2 août 2008

Jean-Baptiste Calistru, est un artiste de 26 ans né en Roumanie. Issu des Beaux-Arts du Mans et de Paris, il est actuellement accueilli au Manoir de Soisay en résidence pour l'été. « J'avais pensé rester un mois seulement, et je suis si bien ici que je reste les deux mois. Aline et Olivier Le Grand sont des gens très respectueux de notre travail. »


Parmi les différentes expérimentations de Jean-Baptiste, il y a quelque temps, il a décidé de vivre dans une maison isolée en campagne sarthoise inhabitée depuis longtemps et totalement vétuste, afin d'observer le mouvement des choses qu'il exploite ensuite dans son art. Il en a tiré un livre « La Lande » et des objets. « Ca part dans tous les sens, mais chaque étude donne une série d'objets que je collectionne comme dans un cabinet de curiosité. Par exemple, j'avais une fourmilière dans la maison. J'ai longtemps étudié son déplacement. C'est un mouvement qui m'aide à analyser ma sculpture


Concrètement au manoir, tous les matins, il dessine sur des petits carnets ou sur des agendas. « À Soisay, j'ai entamé un projet sur l'Euro qui est un monument apparu un jour et qui disparaîtra fatalement ».


L'après-midi, il va dans l'atelier et réalise sa sculpture. En ce moment, il découpe des pièces en forme d'étoile, des billets qui font des moulins à vent ou il dessine ces euros sur du papier comme pour faire un monopoly. Jean-Baptiste créé aussi des jeux curieux, parfois morbides, comme un jeu funéraire, le kit pour enterrer l'oiseau... Il dessine aussi sur des papiers immenses qui seront exposés, avec ses autres recherches, lors des journées du patrimoine.